Les Darwinettes

Description

En 2011 j’ai réalisé une sculpture mi-femme mi-animal, appelée Darwin. Trois ans plus tard, j’ai développé ce travail à travers la série des Darwinettes.

A l’origine Darwin fut une figure un peu ironique, incarnant l’un des grands traumatismes de l’Histoire dans une forme folklorique et surtout féminine.
La série Les Darwinettes y revient plus en détail encore, elle multiplie ces formes, développant encore toutes les variations possible de ce trio étrange : Homme-Femme-Animal. Elle s’inscrit dans la tradition de l’exhibition, de la foire aux monstres, autant qu’elle développe et donne à voir la diversité biologique et culturelle, qui nous constitue et forme notre histoire.

De Pompéi à l’histoire de la sculpture religieuse, en passant par les momies, la série Les Darwinettes brasse sans distinction, les époques, les rites, les cultures et les traditions de l’Histoire des hommes. A la fois figures historiques, archéologiques voir scientifiques, Les Darwinettes explorent les failles du passé. Ce sont des figures qui s’inscrivent dans les manques. Elles incarnent des possibles, des oubliés de l’Histoire.

Le corps de chaque modèle utilisé est moulé dans une posture empruntée à des momies et sculptures religieuses. Une empreinte de mon visage, reliquat de Darwin, est ajouté à chacune des sculptures.

Details

  • Matière : résine et fausse fourrure
  • Dimensions : dim. variables
  • Date : 2014/2016